Syndicat Mixte Grand Littoral Picard Baie de Somme

logo-syndicat-mixte-grand-littoral-picard.jpg

Le Syndicat Mixte est un établissement public financé principalement par le Conseil général de la Somme. Il a pour objet de développer la Baie de Somme, le littoral picard et son arrière-pays, par la gestion et l’aménagement des espaces et la valorisation de leurs potentialités. Pour atteindre cet objectif, le Syndicat Mixte intervient dans les domaines environnementaux, économiques à dominante touristique, culturels et dans la structuration et l’animation du territoire. Il  est également en charge de la protection du trait de côte à l’endroit des bas-champs du sud de la baie.

Sa mission consiste à assister les 18 communes du périmètre dans la mise en œuvre de leur politique d’aménagement. Il s’agit de plusieurs sortes d’opérations, aussi bien de l’aménagement d’espaces publics, que de reconquête du bâti. La vocation du Syndicat Mixte est aussi d’apporter aux communes de son périmètre un regard cohérent et global sur l’aménagement de la Cote. Il intervient soit en qualité de maître d’ouvrage, soit en qualité de conseil ou de maître d’ouvrage délégué auprès des 18 communes membres. Depuis juillet 2009, à la demande du Conseil Général de la Somme, le Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard a vu son périmètre de compétence élargi à l’ensemble des communes du département.

grandsitebds2012.pngDès 1980, le Syndicat Mixte se voit confier la gestion de l’ensemble des terrains acquis par le Conservatoire du Littoral sur le département de la Somme (soit un linéaire côtier de 72 kilomètres) puis au fil des années la gestion d’autres sites comme la Réserve Naturelle de la Baie de Somme par l’Etat, les marais communaux de Sailly Bray et du Crotoy par les Communes et le marais du Hâble d’Ault par l’Office National de la Chasse. 
Cette gestion va des simples travaux d’entretien à la surveillance, l’information du public au quotidien jusqu’à l’analyse et le suivi scientifique. En 2010, le Syndicat Mixte gère plus de 4.500 hectares de milieux naturels remarquables et il a participé activement aux projets de classement des sites du Marquenterre et de la Pointe du Hourdel, à l’instauration de la Réserve Naturelle et à la désignation des sites RAMSAR et NATURA 2000. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site