Cadre général

Le contexte régional

La Côte Picarde offre des sites littoraux et estuariens de grande importance écologique. Soumis à de fortes pressions anthropiques, les milieux estuariens et littoraux exigent une gestion suivie permettant une fréquentation touristique en constant accroissement. La baie de Somme bénéficie, en effet, d’un environnement favorable aux activités dites de nature alors que son bassin versant est soumis à une agriculture intensive hautement productive mais source d’une pollution diffuse chronique qui affecte la qualité chimique et biologique des eaux fluviales et estuariennes. Localement, l’exploitation traditionnelle des ressources naturelles se poursuit dans un cadre protégé. Récemment, le ministère de l'Ecologie a attribué le label "Grand Site de France" à la baie de Somme pour une durée de six ans. Cependant, l’exploitation ancienne de galets et les aménagements lourds (Cap d’Antifer, jetées portuaires…) réalisés en amont ont entraîné un déficit sédimentaire fragilisant le cordon littoral qui protège les Bas-Champs des submersions marines. A l’inverse, la baie de Somme reste soumise à l’ensablement, sans que l’on sache comment la géomorphologie va évoluer dans l’avenir face au changement climatique. La récente stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte incite à la relocalisation des activités et des biens là où cela est possible (voir rapport Cousin). Le cas du littoral picard s’inscrit pleinement dans cette perspective, puisqu’il bénéficie d’un projet PAPI littoral (Plan d’Action et de Prévention des Inondations) et qu’une étude de gestion pérenne du trait de côte, par éventuelle dépoldérisation, est en cours, parallèlement à l’installation de 24 nouveaux épis à Cayeux/Mer.
Le thème des Journées UOF-EUCC, proposées pour 2013, s’orientera vers la présentation et la discussion des stratégies d’aménagement mises en place pour répondre à ces usages multiples, essentiellement à vocation « naturelle ». Les partenaires sont variés incluant les collectivités territoriales régionales, départementales et locales, les représentants de l’Etat et plusieurs organisations de type public ou privé comme le Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres, l’association du feu recteur Robert Mallet « Pour le Littoral Picard et la baie de Somme » ou les carriers. L’Université de Picardie Jules Verne est très présente dans le domaine de la qualité de l’eau avec des Master dédiés à ce sujet et à la dynamique et la géographie des territoires. Localement, l’UPJV propose un Diplôme d’Université « Guide Nature Marquenterre » depuis 2010. Nuls doutes que les étudiants bénéficieront directement de la tenue d’un Forum des jeunes Océanographes en Picardie.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×